Stardust à la NeoCast2 de Strasbourg

Eh ouais! Ce week end j’étais à la NeoCast2 de Strasbourg les 23 et 24 avril 2016 au Zenith de… Strasbourg! J’étais présent tout le week end sur le stand « 42 » (c’est pas génial?) en compagnie de mes potos Misterfox et Enjoy The Noise, et de nouveaux potos de l’Internet que j’ai eu l’occasion de connaître un peu mieux, dont Vgarou et Temporis! On était surpuissants et trop heureux d’être là!

Voyager jusqu’à Strasbourg avec MrChonks…

f8d3fe9bb9c733b19dd2362d1f1319dd_large

J’ai donc pris la route pour Strasbourg le vendredi soir avec MrChonks en passager copilote, sous une pluie battante, et nous avons eu l’occasion de voir la mort en face en parcourant l’A35 sur une chaussée glissante comme une patinoire, et des automobilistes qui voulaient nous défoncer. On a survécu et passé une nuit au calme, grâce à un accueil chaleureux du staff qui nous a installé au chaud!

Résumé de mon samedi

Lever difficile après une nuit à se réparer de la route, on fonce vers le stand 42. On prend nos places, on dit bonjour aux copains et aux voisins de stands, et les portes s’ouvrent. Ouf! On avait pas prévu que le froid entrerait comme ça! Bon, on met un pull, et on reprend. Comme prévu, peu de gens se bousculent pour me voir, mais le calme, c’est bien aussi. Des habitués du Gros Flashback et de ma chaîne arrivent, on peut prendre le temps de discuter, c’est ambiance chill sur mon stand.

Après une pause déjeuner copieuse (merci encore au staff, le miam miam et les glous glous c’était royal) je décide de passer l’aprem au calme dans le carré VIP avec mon ordi pour peaufiner ma conférence. Je suis pas content de ma conclusion, alors on la change, et on fait une répétition générale, avec The Prodigy dans les oreilles pour se motiver.

Après une courte sieste, c’est l’heure de se lancer! J’entre fébrilement dans la petite salle de conf, elle est pleine! (capacité de 50 personnes). Le staff, toujours attentionné, m’a trouvé une grosse télé pour afficher mes visuels. Le câble HDMI est HS, mais le VGA nous sauve. Allez c’est parti.

Problème : la salle est pas très protégée du son ambiant du salon. Il faut crier. Avec ma voix de crécelle, pas facile, mais ça se passe nickel. Les gens sont contents, rigolent à mes blagues de merde, et arrive la séance de questions/réponses. Ca a duré. Jusqu’à la fermeture du salon. Incroyable. C’est une de mes plus belles surprises de ce week end.

vlcsnap-2016-04-26-10h55m30s292

Le soir, c’est repos. Je ne veille pas tard. Le lendemain je dois me refaire l’autoroute de la mort, vaut mieux que je sois en bonne forme.

Le dimanche commence fort.

Réveil un peu violent à cause d’une personne qui est entrée par erreur dans notre chambre… Pas grave, un bon gros café et on est en selle. Comme un premier de la classe, je suis au stand 42 au moins 30 minutes avant les autres vidéastes. Ya personne, c’est calme, on se réveille doucement.

Puis les portes s’ouvrent, les files d’attente se forment. Des spectateurs de ma conférence de la veille viennent parler tranquillement, c’est que de l’amour, c’est super chou. L’ambiance est plus détendue pour moi. Toute la journée, on traîne avec les potes, on parle au stand, on assiste aux conférences… C’est doux.

Le soir arrive, il faut remballer et repartir vers Lyon. La route est fatigante, dangereuse, stressante. Un petit Burger King nous recharge les batteries pour finir les 200 derniers kilomètres. On arrive à Lyon, je gare la voiture, je plonge dans mon lit. J’en peux plus.

Conclusion

Point de vue public, vous étiez tous adorables et j’ai pris un plaisir fou à passer ce temps avec vous. On refait ça quand vous voulez.

La NeoCast, c’est High Level. J’ai un peu d’expérience d’orga avec Paris Manga, et en comparaison, pouah! J’ai jamais vu une convention aussi bien gérée. Forcément, il y a eu des petits soucis à cause de problèmes de timing, mais ça n’a en rien gâché mon week end. J’ai eu un sourire constant durant ces deux jours. J’ai assez de mal à comprendre les avis négatifs. Certaines choses n’allaient pas, mais c’est tellement mineur que ce n’est pas la peine de lancer des polémiques. J’ai un énorme respect pour l’orga et les staffs qui se sont cassés le cul pour nous, et pour vous, et ils méritent un respect vu le level de professionnalisme dont ils ont tous fait preuve. On refait ça quand vous voulez.

Mes remerciements infinis à Adrien, César, Bruce, Berteline, Misterfox, EnjoyTheNoise, MrChonks, InThePanda, et les staffs anonymes, à qui je dois énormément de câlins! J’ai failli oublier… MERCI A TOI, PUBLIC !

The following two tabs change content below.
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été passionné par l’espace. Pour certaines raisons, je n’ai pas pu en faire mon métier. J’ai été développeur web, chef de projet web, superviseur et chef d’équipe chez SFR, parachutiste, réalisateur de vidéos et documentaires, et me voilà aujourd’hui Médiateur Scientifique au Planétarium de Vaulx-en-Velin. J’ai toujours aimé communiquer sur mes passions : l’espace, l’aviation, le parachutisme, le base jump… et pour pouvoir transmettre ces amours, mon tempérament autodidacte m’a poussé à m’auto-former à la vidéo, un média qui pour moi est le plus efficace à l’heure d’Internet. J’ai lancé ma chaîne Youtube après deux ans d’hésitation. En un an, j’ai produit plus de 100 vidéos, où je raconte l’exploration spatiale, l’astronomie, les faits marquants, les découvertes, et je fais des revues hebdomadaires de l’actualité spatiale.

Dans le même genre...